Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Sur les remparts de Galle

par Eric & Katiana
496 views

Se rendre à Galle (prononcer Gaule), c’est un peu quitter le Sri Lanka. Rien à changé depuis l’époque hollandaise. Bien protégée derrière ses murailles moyenâgeuses, cette ville est un petit bout d’histoire coloniale idéal pour conclure un itinéraire au Sri Lanka. Découvrez dès à présent nos idées de visites et nos bonnes adresses pour profiter pleinement de votre séjour.

 

Galle en Bref

 

Galle en bref

 

 

La vieille ville de Galle


La Galle moderne, celle par laquelle vous arriverez si vous voyagez en train ou en bus, est bruyante, chaotique et ressemble à n’importe où au Sri Lanka. Mais si vous passez les imposants remparts qui marquent les limites de la ville ancienne, vous voilà en Europe. En effet, c’est un décor très curieux qui vous attend.

 

Clock tower, Galle, Sri LankaNote – La Clock Tower, dressée juste à côté de l’entrée principale de la vieille ville, marque le début de la promenade qui longe les fortifications de Galle.

En remontant Church Street, on commence la visite de Galle en longeant le Groote Kerk et sa remarquable façade blanche. C’est le plus ancien temple protestant de l’île. Son sol est pavé d’imposantes pierres tombales sur lesquelles sont gravés les noms et les armoiries des premiers collons Hollandais.

Un peu plus loin, une imposante église à l’allure typiquement anglaise marque le carrefour où se rejoignent Church Cross Street et Queen’s Street. En descendant Queen’s Street, vous ne pourrez manquer l’imposante Great Warehouse. Derrière ses hauts murs de crépi jaune, les colons y entreposaient leurs cargaisons de cannelles et de pierres précieuses, avant leur grand départ pour l’Europe.

 

Eglise, Galle, Sri LankaAll saint's church, Galle, Sri LankaNote – L’imposante All Saint’s Church, donne tout d’un coup un air très british à ce quartier de la vieille ville de Galle.

Si l’on remonte complètement Leyn Baan Street, on atteint la mosquée Meeran Jumma construite à l’intérieur d’une ancienne église. Mais ce que l’on remarque surtout, c’est l’ancien phare de Galle. La construction la plus emblématique de la ville, voir, de toute la côte sud du Sri Lanka.

Voici pour les principaux monuments historiques. Ce ne sont pas les plus impressionnants du Sri Lanka, mais ce n’est pas là où réside l’intérêt de cette ville. Au lieu de chercher à les voir méthodiquement, prenez le temps de flâner et de vous perdre un peu. Car la plus belle chose que l’on voit à Galle, c’est Galle elle-même. Et le long de ses ruelles, laissez-vous envahir par une étrange nostalgie d’une époque que vous n’avez jamais connue.

 

Le phare de Galle, Sri LankaMaison coloniale, Galle, Sri LankaNote – Au-dessus, le fameux phare de Galle, le monument le plus célèbre de cette région du Sri Lanka.  En dessous, l’une des imposantes demeures coloniales qui bordent les rues de la vieille ville.

 

Promenade le long des remparts


Attendez la fin de l’après-midi avant de vous lancer à leur assaut. Le temps sera déjà beaucoup plus agréable et surtout, vous profiterez de couleurs magnifiques. Je vous recommande de commencer votre parcours par le Moon Bastion et la Clock Tower qui se situent juste à côté de la porte principale. D’ici, suivez le chemin de ronde avec à votre gauche, les toits de la ville qui se parent d’une teinte dorée et à votre droite, l’océan indien qui gronde sous vos pieds.

Le long des remparts de Galle, Sri LankaNote – Si ces épaisses murailles n’auront pas permis d’empêcher la prise de la ville par les anglais, elles auront su protéger (en partie) ses habitants lors du tsunami de 2004.

Pour la petite histoire, les premières fortifications de Galle sont construites par les Portugais et portent le nom de fort Santa Cruz. Mais la position stratégique de la ville, relais commercial entre la Malaisie et le Mozambique, attire rapidement les convoitises. En 1640, les Hollandais débarquent en force et au bout de 4 jours de sièges, prennent le contrôle de la forteresse.

Ce sont eux qui battirent à peu près tout ce qu’on peut voir à Galle aujourd’hui. La forteresse, les remparts, mais surtout la Great Warehouse ainsi que les demeures coloniales. En 1796, les Anglais prennent à leur tour le contrôle de la ville, mais cette fois, sans violences.

La ville de Galle, Sri LankaAu pied des remparts, l'océan, Galle, Sri LankaChemin de ronde, Galle, Sri LankaNote – Le soir venu, touristes et locaux se donnent rendez vous sur les remparts de Galle pour profiter d’un paysage magnifique alors que le soleil semble enflammer l’océan indien.

De bastion en bastion, la promenade se fait toujours un peu plus belle. Au niveau de Flag Rock, un escalier plonge directement vers une petite plage où les locaux ont, le soir venu, souvent l’habitude de se baigner en famille. Le parcours s’achève avec le phare de Galle, entouré de quelques magnifiques palmiers qui surplombent une petite plage, elle aussi très fréquentée par les locaux.

 

Le phare et ses palmiers, Galle

 

Dans les environs de Galle


Des plages, des plages, des plages, mais aussi une magnifique pagode japonaise. Bref, de quoi se détendre après un long voyage au Sri Lanka tout en continuant de faire le touriste, mais sur un tempo un peu plus lent.

 

Le Japanese Peace Pagoda

En face du port de Galle, de l’autre côté de la baie, une imposante colline aux parois abruptes est recouverte par la jungle. À ses pieds, la jungle beach, particulièrement appréciée des touristes. Mais le plus intéressant se trouve bien plus haut. Un temple japonais, constitué d’une haute pagode blanche, offre une vue imprenable sur la ville de Galle.

Japanese Peace Pagoda, UnawatunaNote – Le Japanese Peace Pagoda est situé sur la commune d’Unawatuna en haut de la colline de Rumasalla. Il a été construit avec l’aide de moines japonais et est sensé favoriser la paix dans cette partie du monde.

Pour y accéder, une petite route bétonnée sillonne la forêt. On peut la gravir à pied ou en scooter pour les moins courageux. Un tuk-tuk peut vous emmener directement devant la pagode, pour la somme de 300 roupies si vous partez du centre de Galle.

L’entrée est gratuite. Par contre, les moines sont absolument intransigeants sur votre tenue. Pensez bien à couvrir vos jambes et vos épaules (ils vous fourniront un drap si nécessaire) et bien entendue, déchaussez-vous avant de monter l’escalier qui mène à la terrasse.

 

Les plages d’Unawatuna et de Dalawella

Cachez bien votre écran, car ce qu’on va vous montrer, c’est notre petit secret. À proximité de Galle, il y a deux plages particulièrement fréquentées. La première, celle d’Unawatuna, est l’une des plus célèbres du Sri Lanka. Elle est aujourd’hui un peu victime de son succès. Si son cadre est encore beau, sa forte fréquentation et les beach-party qui y sont organisées les week-ends, en font un endroit assez sale.

L’autre plage très fréquentée est celle de Dalawela. Elle offre une petite crique protégée par une barrière de corail qui permet de se baigner en toute sérénité. Par contre, en plus d’être particulièrement bondée, cette plage est cernée par les hôtels et les restaurants ce qui enlève beaucoup à son charme.

Dalawella Beach, Galle, Sri LankaPêcheurs sur échasse, Galle, Sri LankaLa plage, Galle, Sri LankaNote – Au-dessus, la plage de Dalawella est l’une des plus préservées de la région de Galle. N’hésitez pas à siroter un petit cocktail de fruits allongé sur un lit plage. Ils sont délicieux. En dessous, la pêche sur échasse est probablement la tradition la plus célèbre de cette région du Sri Lanka. On en voit sur de nombreuses plages, notamment ici à Dalawella.

Mais entre les deux, il existe une longue bande de sable au décor de carte postale. Cette plage est bordée par quelques guesthouse qui la rendent invisible, vue de la route. Pour y accéder, passez par l’un de ces établissements. En la longeant, vous devriez atteindre un petit établissement qui se reconnaît immédiatement à son immense cocotier qui s’allonge vers l’océan et sur lequel est accroché une corde.

Recherchez Dalawella Beachsur Instagram, et vous voilà sous l’un des 3 Hotspot Instafriendly du Sri Lanka (avec le Pidurangala Rock et le pont ferroviaire d’Ella) que les guides locaux aiment à dévoiler contre un petit supplément.

 

Dalawella Beach, Sri LankaNote – D’ici, vous pourrez observer les pêcheurs sur échasses, tradition typique de la région, et le soir venu, quelques tortues marines se trainer sur le sable.

Galle pratique

 

Se rendre à Galle

  • En train : À partir de la gare de Fort à Colombo, des trains partent dix fois par jour en direction de Galle pour un trajet de 3 heures environ. À partir de la gare de Matara, même fréquence de trains pour un trajet d’1 heure 30 environ. La Galle Railway Station se trouve juste à côté d’un terrain de cricket qu’il faut longer sur 500 mètres pour accéder à la vieille ville.
  • En bus : La gare routière de Galle se trouve juste à côté de la gare ferroviaire. Elle propose une liaison avec la gare routière de Maharagama Bus Station à Colombo qui passe par l’autoroute (1h30 env.). Départ toutes les 15 minutes de 5h à 19h30. On vous la recommande, c’est le moyen de transport le plus rapide entre Colombo et Galle. Pour les autres destinations, il existe des liaisons avec Hambantota, Ella et Nuwara Eliya.

 

Manger à Galle

  • The Heritage Cafe : Une excellente cuisine européenne servie dans un cadre agréable. Mention spéciale pour l’imposant four à pain d’origine. Bien que les prix soient un peu élevés pour le pays, vous ne serez pas déçus. 61 Pedlar Street, Galle — 0912 246 668 — 08:30–21:00
  • Lucky Fort Restaurant : Une cuisine locale excellente dans ce petit restaurant dont la terrasse donne sur une ruelle à l’abri de l’agitation. Des cours de cuisines y sont parait il, dispensés. 7 Prarawa street, Galle — 0912 242 922 — 18:00–22:00

 

Dormir à Galle

  • Pedlar’s Inn Hostel : Cette auberge de jeunesse est idéalement placée, au cœur de la vieille ville de Galle. Les chambres sont correctes et abordables. Par ailleurs, vous pouvez y louer des scooters. 62 Lighthouse St, Galle — 0912 227 443 — site web
  • EKA Beach B&B : Un énorme coup de cœur. Ce tout petit Bead&Breackfast tenu par une Anglaise donne directement sur la très calme plage de Dalawella. Chambres confortables et excellents petits déjeuners vous y attendent. 442 Galle Road, Dalawella — 077 273 9719 — site web

 

Se déplacer à Galle

  • En scooter : C’est le moyen le plus pratique pour se rendre sur les plages des environs ou pour partir à l’exploration des terres. Vous en aurez pour environ 2000 roupies la journée. Vous pouvez en louer un à la boutique de souvenir située au 45 Pedlar Street.
  • En Tuk-tuk : Vous pouvez louer le service d’un chauffeur de Tuk-tuk pour environ 2500 roupies la journée ce qui est une bonne affaire. Essayez de négocier directement avec eux.

Articles similaires

Commentaires

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Accepter En savoir plus